الصفحات

articles: commentaires:

Derniers conseils



La soudure est une opération bien plus compliquée qu’on ne le pense généralement. De la qualité des soudures dépend la qualité d’un montage. De belles soudures bien nettes, brillantes, petites et propres assureront un fonctionnement sans problème dans le temps. Des «bouses» mal chauffées, ternes et en peau d’orange provoqueront des soudures «sèches», des effets capacitifs indésirables, des «ponts» involontaires et tout un tas de maux dont l’électronicien se passerait bien.


Un bon fer à souder, même simple et à quatre sous, suffira s’il est adapté au type de soudures à réaliser. Si vous utilisez un fer 100 W avec une panne de 5 mm de large pour souder les pattes d’un circuit intégré, il ne faudra pas vous étonner de voir les pistes se décoller du support et de constater que le montage ne fonctionne pas parce que ledit circuit intégré est passé de vie à trépas après un mauvais coup de chaleur!


L’inverse est également vrai. Si vous utilisez un fer 15 W pour souder un câble en 16 carré, il ne faudra pas s’étonner si ce qu’il serait impropre d’appeler une soudure ne tient pas!


La qualité du fil de soudure que vous utiliserez, nous l’avons déjà dit mais il n’est pas inutile de le répéter, a une extrême importance. Une bonne soudure est garante d’un travail propre et efficace. Achetez votre soudure dans un magasin spécialisé et nulle part ailleurs. Prenez plusieurs diamètres, par exemple de la 8/10 de mm pour les travaux courants de soudure de petits composants et de la 15 à 20/10 de mm pour souder les plans de masse sur les boîtiers, les gros fils, l’étamage de grosses pièces en métal, etc.


Bien entendu, le fer doit toujours rester adapté à la soudure à réaliser. Un fer de 15-25 W pour les travaux courants et un fer de 40-100 W pour les «gros travaux».





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire